Yerba Mate Taragüi - Comment choisir le maté parfait ?
Yerba mate Taragui > Découvrir > Comment ?

Comment choisir le maté parfait ?

Il existe de nombreux types de matés, mais comment choisir celui qui convient le mieux à l’usage que vous allez lui donner ? Voici quelques conseils et des caractéristiques pour vous aider à choisir le vôtre dès aujourd’hui.

vaso de vidrio para mate yerba taragui

Quelques points à considérer avant de commencer

  • Il existe une grande variété de formes et de couleurs. Il y en a pour tous les goûts !
  • Il y a des récipients qui, en empêchant la yerba de coller à la paroi du maté, facilitent l’hygiène et permettent une meilleure conservation du goût de la yerba (par exemple : en verre, en acier inoxydable, en céramique ou en porcelaine). Il n’est pas nécessaire de curer ces matés.
  •  Pour les plus traditionnels qui cherchent à retrouver l’histoire et l’origine du maté, il existe également des récipients à maté, comme ceux en courge ou en bois. En plus de donner un goût plus caractéristique au maté. Important : il est nécessaire de curer cette variété avant la première utilisation. 

Le saviez-vous ? Les matés à bouche large garantissent que le maté donne toujours plus de goût, car il faut plus de temps pour que la yerba soit complètement mouillée.

Allons boire du maté.

Forma del mate redonda de calabaza

Le compagnon : le maté en métal

Le compagnon de la bouilloire et l’ami de l’après-midi matero. Certains de ces récipients à maté transmettent la chaleur de l’eau au toucher, tandis que d’autres sont fabriqués à partir de couches d’acier inoxydable. Cela permet d’éviter que le maté ne chauffe après l’avoir curé plusieurs fois ainsi la personne qui cure le maté n’aurait du mal à le tenir dans ses mains.

La meilleure partie ? Ces matés sont faciles à nettoyer et il ne faut pas les curer.

L’élégant : le maté en alpaca

Si vous faites partie de ceux qui aiment frimer un maté après l’autre, ceux en alpaca et/ou en argent sont les plus appropriés. Ils sont fabriqués à partir de courges sélectionnées, qui sont ensuite teintées afin qu’un artisan, puisse réaliser le travail d’ornementation du métal. 

Dans ces cas, les cols du maté peuvent être décorés à l’aide d’une incrustation d’argent. 

En revanche, les tasses à maté en argent massif bénéficient d’une technique qui implique de concevoir, dessiner, fondre le métal, le rouler, le forger pour le façonner, puis lui donner différents types de finition comme le ciselage ou la gravure. Ces récipients à maté sont finis avec un polissage spécial qui leur confère une élégance totale.

Le classique : le maté en bois

Ce maté, ainsi que celui en courge, peuvent être considérés comme les calebasses les plus traditionnelles du marché.

Le plus important ? Il faut que le maté en bois soit élaboré en bois dur ou semi-dur et peu aromatique (les matés en bois acquièrent une légère saveur de l’arbre), afin d’éviter que le bois envahisse de manière agressive le goût après chaque curée.

Ils sont fabriqués en caroubier, palo santo, quebracho ou chêne tournés. Ils sont teints, sculptés et décorés de diverses manières.

Il est conseillé de les curer avant la première utilisation.

Le créole : le maté calebasse

La tasse à maté la plus typique et la plus choisie par la plupart des gens. Il existe de nombreuses formes (poire, courge ou biscuit) et tailles car elles proviennent d’une plante grimpante appelée Lagenaria vulgaris.

Tout comme celle en bois, il est essentiel de bien la curer et bien la sécher (ne vous inquiétez pas, nous vous expliquons ici comment le faire).

Le saviez-vous ? Les matés en asta ou en os doivent être laissés dans du savon pendant 24 heures avant d’être curés avec de la yerba maté, afin d’éliminer l’onctuosité.

L’exotique : le maté en asta ou guampa

Ces récipients à maté sont plus courants à trouver dans les campagnes et ils sont fabriqués avec des cornes des bovins, en profitant tout ce que l’animal fournit.

Le maté en asta bovine était autrefois utilisé par les gauchos et les muletiers, et de nos jours, il est largement utilisé au Paraguay pour boire du tereré.

Pour le fabriquer, le morceau de corne est bruni pour obtenir un produit transparent et lisse comme le verre. Parfois, l’extrémité ayant le diamètre le plus large est fermée par un couvercle en bois, et l’extrémité la plus étroite est utilisée comme bouche.

Le plus pratique : le maté en verre ou en céramique

Ces tasses à maté permettent de gagner du temps, grâce à leur surface très pratique, facile à nettoyer et qui n’a pas besoin d’être curée.

Elles peuvent être recouvertes en cuir et leur principal avantage est que le verre et la céramique n’absorbent pas le goût de la yerba.

En revanche, il est important de faire attention aux changements brusques de température afin qu’ils ne se brisent pas lors de leur préparation et après leur nettoyage. Le moment venu, il est essentiel de ne pas utiliser de l’eau trop froide ou trop chaude.

Mujer toma mate de vidrio o ceramica

Le moderne : le maté en silicone

Ils sont les plus modernes de toutes les options et ils sont également faciles à nettoyer.

La meilleure partie ? Les matés en silicone ne fixent pas de bactéries ni les arômes ; ils conservent la chaleur, ils sont incassables et très faciles à vider. De plus, ils sont disponibles dans une grande variété de couleurs et de motifs accrocheurs. 

Mais attention, comme ils sont flexibles, ils peuvent être un peu délicats à tenir et parfois se renverser, il faut juste s’y habituer.

Le durable : le maté en pamplemousse

Connaissiez- vous cette variété de tasse à maté ? Comme vous pouvez l’imaginer, vous pouvez utiliser le pamplemousse évidé comme récipient et donner à votre maté une saveur d’agrumes.

Cette combinaison tire parti des vertus antioxydantes de la yerba maté et de la vitamine C du pamplemousse, qui sont essentielles pour renforcer le système immunitaire pendant les mois d’automne et d’hiver.

L’inconvénient ? Ça ne dure que le temps de quelques curées.

Extra ! Suivez ces instructions pour faire curer votre récipient en courge ou en bois avant la première utilisation.

Vous avez déjà la bombilla parfaite ? Voici comment choisir la bombilla idéale.

Et ensuite ?

Une fois que la calebasse est bien curée et que vous commencez à boire ce maté, il est conseillé, lorsque vous avez terminé de la curer, de jeter la yerba et de rincer, égoutter et laisser sécher face vers le haut.

Attention, l’erreur la plus fréquente est de laisser la calebasse à l’envers, ce qui favorise la formation de champignons.

Il existe autant de types de maté que de façons de curer. Par lequel allez-vous commencer ? Partagez le vôtre sur nos réseaux sociaux !

Documents